Accueil Evénements Séminaires, journées d'étude Séminaire de spécialité du 9 janvier 2014
Séminaire de spécialité du 9 janvier 2014 PDF Imprimer Envoyer

Les technologies dans la classe.
Le TBI, nouvelle illusion ou renouveau pédagogique ?
Salle F-013, Maison de la Recherche

Les technologies dans la classe.
Le TBI, nouvelle illusion ou renouveau pédagogique ?

 

Organisation :

Sylviane Bachy (Théodile-CIREL/CRIPEDIS) – Raquel Becerril Ortega (Trigone-CIREL)  - Cédric Fluckiger (Théodile-CIREL)
Organisation de la journée
9h30 – 10h15 : Introduction de la journée : Raquel Becerril Ortega
10h15-11h : Intervention de Georges-Louis Baron : « Des machines à enseigner au TBI : regard rétrospectif sur la technologie éducative
11h-11h15 : Pause
11h15-12h : Intervention de Sylviane Bachy: «Le savoir technopédagogique disciplinaire»
12h-12h30: Débat
12h15-14h: Repas
14h-14h45 : Intervention de Daniel Peraya : « Dispositifs institutionels et non institutionnels »
14h45-15h30 : Intervention de Françoise Capacchi : « Le TBI dans la classe : questions didactiques »
15h30-15h45 : Pause
15h45-16h : Synthèse de la journée par 2 doctorants (Théodile-CIREL et Trigone-CIREL)
16h-16h30 : Débats et clôture de la journée ; conclusion par Sylviane Bachy, Raquel Becerril Ortega et Cédric Fluckiger

 

Appel

Les questions relatives aux processus d'enseignement et aux processus d'apprentissage dans les différents niveaux et contextes d'études (primaires, secondaires, supérieurs, scolaires, professionnels) sont au cœur des préoccupations scientifiques des recherches en sciences de l'éducation. L’enseignement est une activité complexe (Altet, 2011 ; Perrenoud, 2009) à multiples facettes qui interagissent comme par exemple les savoirs de la discipline concernée, les éléments du curriculum, le rapport au savoir et les croyances épistémologiques de l'enseignant, l'impact de leur formation pédagogique, la mobilisation des outils… en particulier les technologies. Ce séminaire propose une réflexion autour de l'enseignement au recours des technologies.
Depuis maintenant 50 ans, les technologies (à entendre comme l’informatique, la micro-électronique, les télécommunications, le multimédias et l’audio-visuel) se répandent dans le domaine scolaire, mais elles ne sont réellement implantées que depuis une vingtaine d’années. Lorsqu’elles sont mobilisées au même temps dans une situation donnée, elles permettent de traiter et de transmettre des informations sous formes de données de différents types (textes, sons, images, vidéo, etc.) et permettent l’interactivité entre les personnes et entre celles-ci et la machine (Basque, 2005).
Interroger la place des technologies dans l'activité d'enseignement pose de questions d'ordre didactique (dynamique des interactions en classe, modélisations des situations didactiques par le biais de ces technologies, texte de savoir résultant), d'ordre pédagogique (l'adaptation des supports pédagogiques, l'innovation pédagogique), et pose également de questions relatives à la pratique professionnelle des enseignants (les compétences technopédagogiques et plus largement leur formation). A ce titre, le déploiement actuel de TBI dans les classes pose la question des effets pédagogiques attendus ou effectifs, ainsi que des moyens de les repérer et de les décrire.
L’objectif de ce séminaire est de discuter des problèmes méthodologiques et théoriques pour étudier les technologies pédagogiques, à l'appui des cadres théoriques et méthodologiques. Il vise à élargir les cadres théoriques  existants afin de contribuer au débat autour de l’usage des outils technologiques pour enseigner et apprendre. Il s’adresse plus largement aux chercheurs confrontés à l’analyse des activités instrumentées, dans les différentes sphères de la vie sociale.